Concernement

Psychologie

Moment originaire d'entrée dans la folie, caractérisé par l'expérience irrépressible d'un individu qui se retrouve au centre des mouvements et intentions du reste des hommes. Dépourvue de signification au départ, cette expérience se colore ensuite des nuances du délire, qui naît de la tentative de l'expliquer.

La notion a été introduite par Henri Grivois dans ses travaux sur la "psychose naissante". Fréquents dans les bouffées psychotiques à l'adolescence, les récits d'expérience de concernement, ou de glissement de l'individu en position de "centralité" où il s'oppose au reste du monde, sont rapporté à une expérience de déréglage des harmonies non-conscientes qui ajustent notre motricité à celle de nos semblables. Ce trouble primaire fin de l'interaction motrice est asémantique, mais sert de fondement aux attributions d'intention à autrui et aux choses qui font le texte ultérieur des délires (de relation, de persécution, etc.). Le concept rompt avec l'idée d'un sens caché du délire.

Le concernement apparaît comme le cur conceptuel de toute théorie qui pense la folie comme un phénomène initalement unitaire, à la charnière du physiologique et du mental. Le recours décisif à la notion d'intentionnalité précise ici des intuitions cliniques classiques en psychiatrie.

Folie, psychose

Grivois H., Le fou et le mouvement du monde, Paris, 1995.

Grivois H., Dupuy J.-P., Mécanismes mentaux, mécanismes sociaux, Paris, 1995.